FNAC / Darty : MAPP contribue à l'analyse des effets unilatéraux

Le 18 juin 2016, l'Autorité de la concurrence a autorisé l'acquisition de Darty par le groupe Fnac, sous réserve de la cession de six points de vente. La principale question soulevée par cette fusion était celle des effets non-coordonnés dus au chevauchement des activités des parties dans la vente de détail de produits électroniques.

MAPP a présenté plusieurs analyses économiques pour la Fnac. Nos contributions ont porté notamment sur la proximité des offres des parties (au moyen de la technique de l' "analyse en composantes principales"), la substitutabilité entre leurs points de vente (estimée à partir de données individuelles sur la localisation des clients), l'intensité de la concurrence entre les distributeurs internet "pure players" et les distributeurs traditionnels, et une estimation des indices "GUPPI".

Les éléments présentés à l'Autorité l'ont amenée à définir, pour la première fois, un marché pertinent incluant à la fois la vente au détail sur internet et les points de vente physiques.